Negentig patiënten nog steeds in Belgische ziekenhuizen, vier patiënten overgebracht naar Frankrijk en VS

 

BRUSSEL, 29/03/2016.- Een week na de aanslagen op de luchthaven Brussels Airport in Zaventem en het metrostation Maalbeek in Brussel liggen nog altijd 90 mensen op 28 verschillende Belgische ziekenhuissites, 4 in buitenlandse.  49 patiënten liggen op intensieve zorgen.

Maggie De Block, minister van Volksgezondheid: “De  hulpdiensten en medische  teams hebben samen met defensie, slachtofferhulp en politiediensten van bij het begin al het mogelijke gedaan om de slachtoffers en hun families de beste zorgen te bieden. De hulpverleners zetten deze inspanningen nog weken en maanden verder. Ik heb dan ook alle respect voor hen en ik dank een groot aantal van hen die zonder aarzelen hun verlof hebben geannuleerd om mensen verder  te verzorgen of psychologisch bij te staan.”

Een derde, 30 van de 90 patiënten, krijgen gespecialiseerde zorgen in brandwondencentra. Daarnaast verblijven twee patiënten in Franse ziekenhuizen en zijn twee personen gerepatrieerd naar de Verenigde Staten.  De patiënten en hun families krijgen ook psychologische begeleiding.

Na grondige verificatie van de lijsten van personen die overleden zijn in de ziekenhuizen en van de personen die omgekomen zijn bij de aanslagen, is ook gebleken dat drie personen, weliswaar met verschillende identiteitsgegevens, op beide lijsten stonden. Het dodental van 31 wat slachtoffers betreft, loopt daarom op met één persoon tot 32.
Daarvan zijn vier personen overleden in het ziekenhuis.

 

BRUXELLES, 29/03/2016.- Une semaine après les attentats à Brussels Airport à Zaventem et dans la station de métro Maelbeek à Bruxelles, 90 personnes sont toujours hospitalisées dans 28 sites hospitaliers belges différents, et 4 à l’étranger. 49 patients se trouvent aux soins intensifs.

Maggie De Block, ministre de la Santé publique: «Dès le début, les services de secours et les équipes médicales ont, conjointement avec la défense, les services d’aide aux victimes et de police, fait tout leur possible pour offrir les meilleurs soins aux victimes et à leur famille. Les prestataires de soins poursuivront encore ces efforts au cours des semaines et des mois à venir. J’éprouve beaucoup de respect à leur égard et je remercie beaucoup d’entre eux, qui ont annulé leur congé sans hésitation afin de continuer à soigner les gens ou de leur apporter un soutien psychologique ».

Un tiers des patients, soit 30 sur 90, reçoivent des soins spécialisés dans des centres de brûlés. A côté de cela, deux patients sont soignés dans des hôpitaux français et deux personnes ont été rapatriées  vers les États-Unis. Les patients et leurs familles bénéficient également d’un accompagnement psychologique.

Après une vérification approfondie des listes de personnes décédées dans les hôpitaux et des personnes qui ont péri dans les attentats, il est également apparu que trois personnes, bien qu’avec des identités différentes, figuraient à la fois sur les deux listes. Le nombre de décès passe par conséquent de 31 à 32 victimes.

Parmi elles, quatre personnes sont décédées à l’hôpital.

Commentaar geven is nietmeer mogelijk.