120.000 patients pourront se faire rembourser leur aide psychologique

Geplaatst op 18 mai, 2018 om 12:00

La ministre Maggie De Block répond à une demande de longue date : le remboursement des consultations de soins psychologiques. La ministre franchit un pas historique dans les soins de santé mentale. La profession de psychologue clinicien a été officiellement reconnue en 2016. Le remboursement de l’aide psychologique pour quelque 120.000 patients suit à présent. « Nous rendons ainsi l’aide psychologique plus accessible et nous évitons de cette manière que certains problèmes psychologiques ne s’aggravent » dit la ministre de la Santé publique, Maggie De Block (Open Vld).

Grâce à ce remboursement, les adultes souffrant d’affections très courantes, comme les troubles anxieux, la dépression ou l’alcoolisme, pourront plus rapidement être traités. Par le passé, plusieurs années pouvaient s’écouler avant qu’un patient ne reçoive de l’aide psychologique. C’est beaucoup trop long estime Maggie De Block.

Les patients, envoyés par leur généraliste ou leur psychiatre, pourront désormais compter sur le remboursement d’un traitement de courte de durée. Ce remboursement couvrira quatre consultations maximum. En partant d’un cadre interdisciplinaire, les psychologues et les orthopédagogues cliniciens assureront l’aide psychologique de première ligne.

Il aura fallu plus de vingt ans pour que les psychologues et les orthopédagogues cliniciens soient reconnus comme des professionnels de la santé. La ministre fait d’une pierre deux coups : d’une part, ces professions sont reconnues et d’autre part, le premier pas est franchi en faveur du financement de l’aide psychologique pour laquelle un budget annuel de 22,5 millions d’euros est prévu.

Le remboursement de l’aide psychologique de première ligne entrera en vigueur à l’automne 2018.