2765 personnes ont demandé l’asile en janvier

Klein Kasteeltje
Geplaatst op 07 février, 2019 om 17:27

Le nombre de demandes d’asile est à nouveau au niveau d’octobre 2018. « L’augmentation qui a commencé sous mon prédécesseur continue », dit De Block. Selon la ministre de l’Asile et la Migration, quelques explications évidentes sont là.

L’Office des Étrangers a ainsi dû rattraper en janvier le retard causé par le quota illégal qui n’a cessé d’exister qu’en décembre. Les vacances de Noël, et donc la fermeture des guichets de l’asile, ont également reporter une partie de l’afflux de décembre sur le mois de janvier. Il est en outre question d’un afflux supplémentaire de Palestiniens, qui forment le plus grand groupe.

Pour limiter cet afflux supplémentaire, justement, la ministre a pris des mesures ciblées pour ce groupe. « Ces personnes ne reçoivent plus automatiquement l’asile suite à une révision de leur statut par le CGRA. C’est pourquoi j’ai demandé un avis sur la possibilité de retirer le statut aux réfugiés déjà reconnus », explique la ministre.

En janvier, l’Office des Étrangers a lancé une première campagne de dissuasion spécifique sur Facebook. Les publicités était dirigées vers les Palestiniens aux Émirats et en Arabie saoudite. Les résultats de la campagne sont bons. La publicité a été vue plus de 195.000 fois par le public cible. De nouvelles campagnes de dissuasion seront lancées prochainement pour ce groupe spécifique.

De nouvelles campagnes de dissuasion seront lancées prochainement pour ce groupe spécifique

« J’ai aussi préparé un plan d’action pour attaquer rapidement le problème de cet afflux croissant, qui a commencé pendant l’été de l’an passé. Ce plan est en discussion au sein du gouvernement », dit De Block. « Dans ce plan d’action, l’accent est mis sur des mesures supplémentaires pour un traitement plus rapide des demandes. Cela nous permet alors d’expulser plus rapidement les demandeurs d’asile déboutés. »