Accueil adapté et digne des internés : plus de 500 places créées d’ici fin 2016

Geplaatst op 31 mars, 2016 om 05:20

«Dès le début de cette législature, nous avons travaillé à un accueil digne et à des soins résidentiels adaptés hors de prison pour les personnes internées. » déclarent Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, et Koen Geens ministre de la Justice. « Nous avons entre autres créé des places pour les personnes internées dans trois centres différents. « Ces services comblent un maillon manquant dans le circuit de la psychiatrie légale et contribue au flux sortant des internés de nos prisons, en tenant compte du risque de sécurité pour la société et les victimes. »

Bierbeek
En septembre 2015, les ministres De Block et Geens ont présenté le nouveau service pour l’accueil légal de longue durée ou « long stay » de personnes internées au Centre psychiatrique universitaire (CPU) Sint-Kamillus à Bierbeek. A partir d’avril 2016, 30 internés recevront des soins sur mesure dans un environnement sain et sécurisé, hors de prison.  Il s’agit de personnes qui ne peuvent plus être traitées, qui présentent un risque élevé de récidive et constituent un risque pour la société et la sécurité des victimes. Ils ont peu, voire aucune chance de resocialisation. Ce sont des patients qui peuvent néanmoins vivre et fonctionner au sein d’un groupe.

Tournai
En décembre 2015, les deux ministres ont présenté le nouveau service « La Canopée » au centre psychiatrique régional Les Marronniers à Tournai. Depuis le 1erjanvier 2016, les internés pour qui une resocialisation est possible peuvent y être accueillis. Au total, il y a là-bas de la place pour trente personnes.

Les Marronniers disposent également d’un service « longue durée » séparé destiné aux internés pour lesquels les projets de réintégration ont échoué. Les 30 personnes internées éligibles seront regroupées à partir de différents autres services sécurisés dans le centre à Tournai.

 Zelzate

Le 17 février de cette année, les ministres De Block et Geens ont annoncé l’ouverture de « Lumen », une nouvelle unité de soins pour vingt femmes internées au centre psychiatrique Sint-Jan-Baptist à Zelzate. À la mi-mai 2016 les premières patientes pourront y être accueillies.

A côté de cela, quelques plus petits projets ont aussi été élargis depuis le début de la législature, ce qui a dégagé une vingtaine de places supplémentaires pour les internés. Avec les quatre-vingts places à Bierbeek, Tournai et Zelzate, environ 100 places résidentielles supplémentaires ont été créées pour les internés depuis un an et demi.

Centres psychiatriques légaux
En janvier 2016, les ministre De Block et Geens ont visité le chantier du centre psychiatrique d’Anvers. Si les travaux continuent à se dérouler selon les plans prévus, ce CPL sera prêt à la fin de cette année. Il pourra accueillir 182 patients internés à haut risque, y compris les femmes internées.

Le CPL d’Anvers est le deuxième CPL dans notre pays, à côté du centre de Gand. Le CPL à Gand est pleinement opérationnel depuis octobre 2015 et peut accueillir 264 internés de sexe masculin présentant un risque de sécurité élevé.
Avec l’ouverture du CPL à Anvers, plus de cinq cents places auront ainsi été créées hors de prison par le gouvernement actuel et le précédent.