Ensemble avec Facebook contre la diffusion d’informations erronées sur la vaccination

Geplaatst op 23 septembre, 2019 om 14:52

Les média sociaux peuvent constituer un catalyseur pour la diffusion d’informations incorrectes sur les vaccins. A l’approche du sommet consacré à la Vaccination, la ministre Maggie De Block s’est assise autour de la table avec Facebook ce mercredi. Était également présent, Jason Hirsch, responsable de la division Health Integrity Policy et un des orateurs du sommet. Le sujet de la réunion : comment pouvons-nous augmenter la confiance des citoyens dans la vaccination et de quelle manière Facebook pourrait jouer un rôle dans ce domaine.

Dès le mois de mars, Facebook annonçait  qu’il prenait la lutte contre la désinformation très au sérieux et qu’il souhaitait jouer un rôle actif dans la diffusion d’informations correctes sur la santé. Pour l’heure, la priorité est donnée à la vaccination. Récemment,  Facebook a déjà pris une série de mesures importantes. 

Diminuer la diffusion d’informations erronées

La ministre Maggie De Block aux côtés de Jason Hirsch, Responsable de Health Integrity Policy chez Facebook

Ainsi, la visibilité des groupes et des pages qui diffusent des informations incorrectes diminuera. De sorte que leurs informations apparaîtront moins fréquemment pour les utilisateurs de Facebook et leurs posts se retrouveront tout à la fin de la liste des résultats de recherche. De plus, ces pages et ces groupes ne seront jamais recommandés aux utilisateurs et leur nom ne sera pas proposé lorsqu’il sera tapé dans la barre de recherche. Les pages ne pourront plus lever des fonds via Facebook et les annonces contenant des informations mensongères sur la vaccination seront refusées.

Promouvoir des informations fiables

En plus, Facebook a récemment pris l’initiative d’accorder plus de visibilité aux informations fiables sur les vaccins. En cas de recherche d’informations sur les vaccins sur Facebook, les informations provenant de sources fiables comme l’Organisation mondiale de la Santé apparaîtront en premier lieu. Ces informations s’afficheront tout au-dessus sur la liste des résultats de la recherche.

A l’échelle mondiale

Dans les mois à venir, Facebook déploiera ce projet à l’échelle mondiale et vérifiera en permanence si l’approche visant à orienter les gens vers des informations fiables fonctionne.

La ministre Maggie De Block et son administration resteront en contact étroit avec Facebook afin de suivre cette question et d’échanger des informations. La ministre est personnellement convaincue que Facebook peut jouer un important rôle dans la restauration de la confiance dans les vaccins. Mais ce n’est pas tout : Facebook peut également contribuer à informer de manière correcte les citoyens sur d’autres thèmes concernant la santé.