La Belgique, les Pays-Bas et l’Irlande négocient ensemble sur le remboursement d’un médicament contre une maladie myopathique rare

Geplaatst op 19 mai, 2020 om 19:56

Zolgensma®, un médicament contre la maladie myopathique 5q-SMA, une maladie rare, sera autorisé sur le marché européen. L’EMA, l’Agence européenne des médicaments, a pris cette décision aujourd’hui. Pour être plus fort dans les négociations avec le producteur, notre pays s’associe avec les Pays-Bas et l’Irlande.

Maggie De Block, ministre de la Santé publique : « Nous souhaitons mettre le médicament le plus rapidement possible à disposition des patients belges. En négociant ensemble avec les Pays-Bas et l’Irlande, nous voulons faire baisser le prix du traitement. »

La Belgique, les Pays-Bas et l’Irlande commencent maintenant un « health technology assessment » commun pour le traitement. Dans ce cadre, les experts évaluent la valeur thérapeutique du nouveau traitement. L’étape suivante consiste en la négociation collective sur le prix du médicament qui s’effectuera sur la base de l’évaluation des experts.

BeNeLuxA

La coopération de la Belgique avec d’autres pays est unique. Normalement, les pays négocient individuellement avec le producteur d’un médicament. Cette démarche rend difficile l’obtention d’un prix correct, en particulier pour les médicaments orphelins souvent très chers. Pour briser ce modèle, la ministre Maggie De Block a lancé en 2015, une initiative de coopération entre la Belgique, les Pays-Bas, le Luxembourg, l’Autriche et l’Irlande, à savoir BeNeLuxA.

Autorisation conditionnelle

Le médicament Zolgensma® s’est fait connaître suite à l’histoire de baby Pia. Il serait efficace contre les causes de l’amyotrophie spinale 5q et pourrait donc apporter une solution structurelle à de nombreux patients. Les premiers résultats du traitement sont déjà prometteurs, mais les effets à long terme restent encore incertains. C’est pourquoi l’EMA octroi au fabricant une autorisation conditionnelle de mise sur le marché : le médicament sera temporairement autorisé sur le marché européen et entre-temps, le fabricant devra fournir des données supplémentaires relatives aux effets à long terme.

Deuxième médicament

Il existe déjà un autre médicament remboursable contre l’amyotrophie spinale 5q dans notre pays, et ce, depuis le 1er septembre 2018. Il s’agit d’un médicament qui agit contre les symptômes de la maladie et pour lequel la Belgique a également mené des négociations avec d’autres pays membres de BeNeLuxA.

Pour plus d’informations concernant ce nouveau médicament contre l’amyotrophie spinale 5q, consultez cet article sur notre site web.