La Belgique solidaire avec la Grèce

Geplaatst op 11 septembre, 2020 om 13:33

Suite aux incendies sur l’île de Lesbos, la Belgique offrira son soutien à la Grèce, tant sur le plan de l’aide médicale que pour l’accueil de demandeurs d’asile. Notre pays analysera comment faire correspondre notre aide aux besoins grecs.

Maggie De Block (Open Vld), ministre de l’Asile et la Migration : « La situation est grave. Même si nous faisons déjà beaucoup plus que la plupart des états membres, la Belgique veut à nouveau se montrer solidaire avec la Grèce. Notre pays continue toutefois à plaider pour une solution durable au niveau européen. »

Concrètement, la Grèce doit désormais cartographier ses besoins concrets pour l’accueil. En fonction des groupes cibles proposés, nous analyserons quelles sont les possibilités. L’Union européenne doit ici jouer un rôle de coordination.

La Belgique plaide depuis longtemps déjà pour des mécanismes de solidarité structurels, par lesquels un état membre qui est confronté (temporairement) à une pression particulière, peut faire appel à l’aide des autres états membres. Des solutions ad hoc, crise après crise, ne sont qu’un plâtre sur une jambe de bois. En ce moment, notre pays fait déjà beaucoup plus que la plupart des états membres. Seule la Grèce en fait par exemple proportionnellement plus que la Belgique en ce qui concerne l’accueil des mineurs non accompagnés. Chaque état membre devrait contribuer justement à l’effort commun, en fonction de sa taille et de sa capacité. À cet effet, il faut un aperçu clair de l’effort réalisé par chaque état membre.