La Santé Publique donne de l’information et des conseils sur le virus Zika

Geplaatst op 03 février, 2016 om 04:41

La situation actuelle en Amérique du Sud causée par le virus Zika ne représente aucun danger pour la santé publique en Belgique. Ce virus est transmis par des moustiques du genre Aedes et ne se transmet pas directement entre humains.

Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique : “Je conseille aux voyageurs à destination de l’Amérique du Sud de prendre leurs précautions et préconise aux femmes enceintes ainsi qu’aux femmes qui envisagent une grossesse de reporter, voire d’annuler leur voyage.” Les autorités transmettent des recommandations spécifiques aux cliniques de voyage, aux médecins généralistes, aux sages-femmes et à tous les autres prestataires de soins afin qu’ils puissent rapidement détecter les cas potentiels et répondre aux questions des patients.

Dès que notre pays a pris connaissance des premières nouvelles concernant la propagation du virus Zika, les autorités se sont concertées avec des experts au sein du SPF Santé publique. À la suite de l’évaluation de ces informations, il s’est avéré que le risque de propagation dans notre pays était quasi inexistant, vu qu’il n’y a pas de moustiques du genre Aedes en Belgique. Cependant, les voyageurs qui se rendent dans les pays touchés par le virus, et plus particulièrement les femmes enceintes, courent un risque.

C’est pourquoi une série de mesures ont dès lors été prises, notamment l’adaptation de l’avis de voyage par le ministère des Affaires étrangères. Les personnes ne pouvant pas reporter leur voyage en Amérique du Sud ou centrale peuvent éviter les piqûres de moustiques en portant des vêtements longs et en utilisant des produits anti-moustiques.

Echange d’informations

Certains prestataires de soins ont été informés par écrit et des informations ont été publiées sur les sites web du SPF Santé publique et de l’Institut de Médecine Tropicale.

Selon la ministre De Block, “Un certain nombre de mécanismes mis en place lors de l’épidémie d’Ébola nous sont maintenant utiles. Je pense notamment à l’échange d’informations et aux avertissements. C’est ainsi que nous voulons continuer à opérer : transmettre rapidement un maximum d’information afin que tout le monde puisse prendre des mesures si nécessaire.”

Le serviceSaniportest très vigilant dans les aéroports. Saniportest la policesanitairedu trafic international et dépend du SPF Santé publique. En application du Règlement Sanitaire International (2005) de l’Organisation Mondiale de la Santé, ce service effectue l’inspection sanitaire des bateaux et de certains avions en provenance de zones à risque.

Les avions provenant desrégions tropicalessont par exemple, toujoursdésinfectés.                                  …

Jusqu’à présent, quelques cas ont été signalés en Europe. Il s’agit de personnes contaminées revenues de voyage dans des zones touchées par le virus. En Belgique, une dame a été soignée à son retour du Guatemala en décembre. Elle s’est bien rétablie.

60 à 80 % des personnes atteintes par le virus ne présentent aucun symptôme. Dans les autres cas, les signes de la maladie se manifestent sous forme de maux de tête, de fièvre, de douleurs articulaires et parfois d’eczéma. Les symptômes disparaissent souvent après quelques jours.

Bien que le lien de causalité n’ait pas encore été établi, il semblerait que le virus Zika ait provoqué des microcéphalies chez des nouveau-nés infectés par leurs mères, elles-mêmes atteintes par le virus. Par ailleurs, un cas de syndrome de Guillain-Barré a été annoncé. Le virus Zika est également soupçonné d’être lié à cette maladie  paralysante.

En Belgique, c’est l’Institut de Médecine Tropicale qui est équipé pour établir ces diagnostics.

La ministre De Block a organisé aujourd’hui, le 3 février 2016, des sessions thématiques en commission parlementaire Santé publique afin de répondre en une après-midi à toutes les questions des membres du Parlement.

Toutes les autorités et tous lesservices concernés suivent de prèsl’évolution dela situation duZikavirusetlesactionsde l’Organisation Mondiale de la Santé.