Le salaire net de 850.000 salariés augmentera le 1er août grâce au bonus à l’emploi social et fiscal

Geplaatst op 03 juillet, 2015 om 03:00

Le 1eraoût 2015, le salaire net d’environ 850.000 salariés augmentera parce qu’ils devront payer moins de charges sociales et fiscales. Ce « bonus à l’emploi social » s’applique aux personnes qui reçoivent un salaire minimum ou peu élevé. Simultanément, le « bonus fiscal » entrera également en vigueur. Le bonus social et le bonus fiscal combinés entraîneront une hausse des salaires minimums et des plus bas.Le gouvernement accorde 127 millions d’euros par an à cette fin.

Maggie De Block, ministre des Affaires sociales : « Nous augmentons les revenus minimums et les revenus les moins élevés pour inciter les personnes à opter pour un emploi plutôt qu’une allocation. Le fait de travailler et de contribuer à la société favorise l’amour-propre d’une personne. »

Combinés, le bonus à l’emploi social et le bonus à l’emploi fiscal impliquent que les salariés qui perçoivent un salaire minimum ou peu élevé recevront un montant net plus élevé à la fin du mois.

D’une manière générale, il s’agit des salaires nets compris entre 1272 et 1547,4 euros. Ce sont les salaires les moins élevés qui verront la plus grande différence.

Les salaires minimums de 1272 euros augmenteront de 19 euros par mois pour atteindre 1291 euros.

Le salaire net des salariés qui gagnent actuellement jusqu’à 1547,4 euros par mois atteindra 1550,8 euros, ce qui représente une différence de 3 euros par mois.

Johan Van Overtveldt, ministre des Finances : « Cette mesure vient s’ajouter à des réductions d’impôt précédentes, comme l’augmentation de la déduction forfaitaire pour les frais professionnels. Outre l’augmentation des minima sociaux, nous rendons le travail avantageux et nous réduisons le piège à l’emploi. »

Kris Peeters, ministre de l’Emploi : « Le saut d’index renforce la compétitivité de nos entreprises, mais en même temps il a une influence sur le pouvoir d’achat des travailleurs à bas salaires. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de compenser le saut d’index pour les bas salaires par une augmentation du bonus à l’emploi. »

« Avec l’augmentation simultanée du bonus à l’emploi, des frais professionnels forfaitaires et des salaires bruts par le biais de la marge salariale, nous protégeons leur pouvoir d’achat au maximum. »

Cette mesure est inscrite dans la loi-programme qui a été votée au parlement le 1erjuillet 2015. Le conseil des ministres a donné son feu vert aujourd’hui sur un arrêté royal concernant la loi.