Les personnes sans emploi reçoivent l’opportunité de se reconvertir gratuitement en infirmiers

Geplaatst op 18 mai, 2020 om 10:49

La crise du corona que nous vivons actuellement est une situation exceptionnelle. La chute du PIB par habitant est sans précédent. Environ 180.000 emplois sont menacés selon la Banque nationale de Belgique. En même temps, il y a une pénurie de main d’œuvre dans le secteur des soins. Maggie De Block, ministre des Affaires sociales, a préparé une proposition pour répondre à ces deux problématiques. « Nous offrons la possibilité aux personnes qui ont perdu leur emploi pendant la crise du corona de se reconvertir gratuitement en infirmier. Ils reçoivent une compensation pendant qu’ils suivent cette formation de réorientation », dit la ministre De Block.

Cette proposition vise un élargissement du projet ‘Formation 600’. C’est un projet grâce auquel les personnes qui travaillent dans un hôpital – par exemple un collaborateur administratif – peut se reconvertir en infirmier. La formation est alors payée par l’administration. « Cela s’inscrit dans notre idée que les gens peuvent donner eux-mêmes une direction à leur carrière, même lorsque la situation est difficile ou précaire. La formation joue un rôle crucial dans un tel trajet de transition entre les deux emplois. Nous élargissons cette possibilité du projet ‘Formation 600’ aux personnes qui se retrouvent malheureusement sans emploi à cause de la crise de la covid-19 », explique la ministre De Block.

Cela permettra aussi une nouvelle arrivée de personnel infirmier, plus que nécessaire. « Selon les estimations, 180.000 emplois sont déjà menacés. Offrir un trajet de reconversion est une mesure pour accompagner au moins une partie de ces personnes vers un nouvel emploi comme infirmier », selon la ministre.

La crise du corona montre plus que jamais combien les emplois infirmiers sont importants. Dans notre pays, il y a en ce moment environ 5.000 offres d’emplois en cours pour un job comme infirmier. « Nous ne voulons pas seulement applaudir chaque soir pour les soins. Nous voulons aussi ouvrir tant que possible la voie à davantage de main d’œuvre sur le terrain », dit De Block. Cette proposition cadre également dans la vision de la ministre sur la ‘nouvelle manière de travailler’, c’est-à-dire le modèle cappuccino, où la possibilité de se former est centrale pour chaque travailleur au cours de sa carrière.

Partenaires sociaux

La ministre adresse une lettre aux partenaires sociaux pour développer ensemble cette idée. L’élargissement de cette possibilité d’entrer dans le projet ‘Formation 600’ pour les personnes qui se retrouvent sans emploi à cause du corona est une étape logique. La ministre De Block donne l’exemple d’un employé de magasin qui perd son emploi à cause de la crise. « Grâce à cet élargissement, il pourra désormais suivre une formation d’infirmier, sans devoir en supporter la charge financière. Nous accompagnons ainsi les gens vers un nouveau défi », selon la ministre De Block. Elle souligne qu’elle espère une réponse positive des partenaires sociaux afin de développer cette idée à court terme.