Les sages-femmes qui soignent les mères et leur enfant à la maison percevront des honoraires plus élevés

Geplaatst op 22 février, 2016 om 04:52

A partir du 1eravril, les sages-femmes seront mieux rémunérées pour prodiguer des soins aux mères et à leur enfant.  Le comité d’assurance de l’INAMI a approuvé cette mesure ce matin, à l’initiative de Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique.
Dans le cadre du budget des soins de santé 2016, la ministre De Block a dégagé une enveloppe de dix millions d’euros pour les professions paramédicales. 1.418.000 euros sont destinés aux sages-femmes, qui percevront des honoraires plus élevés pour les soins qu’elles donnent à partir du cinquième jour suivant l’accouchement.

La ministre De Block: « Nous demandons aux sages-femmes un plus grand engagement et il doit être rémunéré en conséquence. Nous voulons de cette manière offrir un soutien supplémentaire à la première ligne. En outre, nous reconnaissons que les soins dispensés hors de l’hôpital sont spécifiques car les sages-femmes s’occupent seules de la mère et de l’enfant, sans le soutien permanent des autres professionnels de soins dans un environnement proche ».

Augmentation
Le rôle des sages-femmes a évolué ces dernières années. Les femmes quittent l’hôpital de plus en vite après un accouchement normal, sans complications. Une fois à la maison, elles font appel au soutien postnatal de haute qualité fourni par les sages-femmes. Le nombre de jeunes mères demandant l’aide d’une sage-femme à la maison augmente ainsi d’années en années, ce qui procure de plus en plus de travail aux sages-femmes.
Le nombre de prestations effectuées par les sages-femmes enregistré par l’INAMI est le suivant:
2012: 589.076
2013: 624.669
2014: 698.369

Les honoraires augmentent de 22,5% à partir du 1eravril 2016 pour les soins que donnent les sages-femmes après le 5ejour suivant l’accouchement. Si la patiente consulte une sage-femme conventionnée, la totalité des soins lui seront remboursés.