Maggie De Block : « Des soins de santé durables demandent une planification méticuleuse de l’offre médicale »

Geplaatst op 10 juillet, 2015 om 15:05

Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, a souligné l’importance d’une planification méticuleuse de l’offre des professionnels de la santé, ce soir, lors de l’installation et de la première réunion plénière de la nouvelle Commission de planification de l’offre médicale.

« Pour garantir la qualité, la pérennité et l’accessibilité de notre système de soins de santé, nous devons faire en sorte que le nombre de prestataires de soins corresponde aux besoins de soins de la population. Aujourd’hui, mais aussi dans le futur », déclare la ministre De Block. « Pour ce faire, je peux compter sur les précieux avis de la Commission de planification de l’offre médicale. »

Les experts de cette commission évaluent l’évolution de l’offre médicale et les besoins de soins futurs et calculent ensuite le nombre de professionnels de la santé dont nous aurons besoin à l’avenir. Sur la base de leurs avis, l’autorité fédérale détermine combien d’accès à la profession sont distribués à des médecins généralistes, des spécialistes et des dentistes. Ce sont les « quotas globaux », que les Communautés répartissent ensuite en sous-quotas pour les différentes sous-spécialisations.

La première tâche de la nouvelle Commission de planification sera de fixer les quotas de médecins à partir de 2022 et de dentistes à partir de 2021. Étant donné que la formation de base dure six ans pour les médecins et cinq ans pour les dentistes, ces quotas doivent être disponibles avant le début de l’année académique 2016-2017.

Le cadastre dynamique
Les cadastres dynamiques des professions de soins concernées sont des outils importants pour établir ces quotas. Ces cadastres dressent une cartographie précise de la situation actuelle – combien de professionnels sont actifs actuellement, quel est leur taux d’activité, où ils travaillent, quel âge ils ont, etc. – et permettent à la Commission de planification de calculer les besoins futurs en termes d’offre médicale.                                                                                                                                                                       …

Au mois de mai, la ministre De Block a présenté le cadastre dynamique des médecins, avec des rapports détaillés pour toutes les spécialités médicales et, d’ici la fin de l’année, le SPF Santé publique clôturera le cadastre dynamique des dentistes.

« Une qualité exceptionnelle »
Pendant son allocution, la ministre De Block a non seulement regardé vers l’avenir, mais elle a aussi félicité le SPF Santé publique pour les efforts fournis, ainsi que la Commission de planification démissionnaire. « Les cadastres dynamiques sont des instruments d’une qualité exceptionnelle. L’administration et la Commission de planification peuvent être fières du travail accompli », a déclaré la ministre. « Et je ne suis pas la seule à le penser. La qualité de la planification des professionnels de soins de santé de notre pays jouit aussi d’une reconnaissance internationale. La Belgique ne préside pas pour rien le groupe de travail « Joint Action on Health Workforce Planning and Forecasting » de l’Union européenne ! »

La Commission de planification est nommée pour cinq ans. Elle se compose de représentants des universités, des mutualités, des Communautés, de l’INAMI, de la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique et, bien sûr, des différentes professions de santé.