Plus grande attention pour les normes et valeurs lors des demandes d’asile

Geplaatst op 23 mai, 2019 om 11:40

Les demandeurs d’asile recevront bientôt un document informatif sur nos normes et valeurs fondamentales. Ils pourront également suivre des sessions d’information sur le sujet et cela sera également abordé pendant l’accompagnement individuel. « Celui qui demande l’asile séjourne rapidement quelques mois dans notre pays, en attente d’une décision. C’est pourquoi il est important qu’ils reçoivent dès le départ des explications sur les règles de base, comme l’égalité des femmes et des hommes, les droits pour les personnes LGBT ou la liberté de croyance », dit la ministre de l’Asile et de la Migration, Maggie De Block (Open Vld).

Dans les centres d’accueil de la Croix Rouge de Belgique, les demandeurs d’asile suivent déjà des cours sur nos normes et valeurs depuis un certain temps. Dès 2019, les demandeurs d’asile des centres de Fedasil peuvent aussi suivre la formation. Récemment, un projet de sensibilisation a débuté, spécifiquement autour du thème LGBTQI+. La Rode Kruis Vlaanderen a également développé un trajet similaire en collaboration avec Sensoa. Les projets ne s’adressent pas uniquement aux demandeurs d’asile accueillis. Le but est aussi, dans chaque projet, de sensibiliser les collaborateurs grâce à des parcours spécifiques.

La ministre De Block va désormais plus loin. Les demandeurs d’asile recevront, dès leur arrivée dans un centre d’accueil, le cadre des valeurs, un document à propos de nos normes et valeurs. Cela sera ajouté au règlement d’ordre intérieur du centre d’accueil et sera discuté avec l’habitant. Le demandeur d’asile sera également mieux informé à propos des séances d’information qui sont organisées et sera encouragé à y participer. Le document sera également rediscuté pendant la trajectoire individuelle d’accompagnement, afin que chacun connaisse ces normes et valeurs. Les demandeurs d’asile sont ainsi informés très tôt sur leurs droits et devoirs en Belgique.

« Des règles de base claires, dès le départ »

Maggie De Block, ministre de l’Asile et de la Migration : « Celui qui séjourne dans notre pays doit connaître et respecter nos normes et valeurs. Il y a des règles de base dans notre société qui ne sont pas négociables. Il est important que les demandeurs d’asile soient informés le plus vite possible sur le comportement attendu de leur part. Ici, les droits de l’homme sont importants. Ça ne se fait pas d’attoucher une femme. On laisse les femmes qui aiment les femmes ou les hommes qui tombent amoureux d’hommes en paix aussi. Et chacun est libre de croire en ce qu’il veut, ou même de ne pas croire. »

Les demandeurs d’asile reconnus sont orientés vers les parcours d’intégration en Wallonie et en Flandre. À Bruxelles, suivre un tel parcours d’intégration ne sera obligatoire pour eux qu’à partir de 2020. Pendant ce parcours, ils suivent des cours d’intégration civique à part entière, avec une attention également pour nos normes et valeurs. « Mais à ce moment-là, ces gens séjournent déjà depuis plusieurs mois dans notre pays. C’est pourquoi il est important de présenter clairement les règles de bases, dès le départ », conclut De Block. La nouvelle approche sera fixée dans un arrêté ministériel.