Remboursement de l’oncofreezing pour les patients entre autres atteints du cancer

Geplaatst op 20 mars, 2017 om 15:09

A l’initiative de Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, le Comité d’Assurance de l’INAMI a donné son feu vert, aujourd’hui, 20 mars 2017, au remboursement des prestations d’oncofreezing, une forte congélation d’ovules, de spermatozoïdes, de tissus ovariens ou testiculaires.  Les traitements de certaines maladies, comme le cancer, sont malheureusement susceptibles de provoquer des effets secondaires, notamment sur la fertilité.

Grâce à l’oncofreezing, les patients pourront encore espérer fonder une famille avec leur propre matériel génétique après leur guérison.

Maggie De Block : Jusqu’à présent, de nombreux jeunes malades étaient doublement pénalisés : ils devaient non seulement supporter des traitements lourds pour combattre la maladie mais aussi renoncer à leur éventuel désir d’enfant.  Désormais, ils pourront se concentrer sur leur guérison et ne plus craindre de ne pas pouvoir avoir d’enfants à cause de la maladie.»

Quatre millions d’euros sont affectés au remboursement de ces prestations sur base annuelle.

La mesure prévoit le remboursement intégral du prélèvement et la conservation d’ovules, de sperme, de tissus ovariens ou testiculaires dans des centres agréés par l’INAMI.

Ces centres peuvent dès aujourd’hui souscrire à la convention de l’INAMI.