Suppression de l’âge maximum pour les donneurs de sang

Geplaatst op 04 juin, 2018 om 00:00

Toute personne qui donne du sang, du plasma ou des plaquettes peut le faire aujourd’hui jusqu’à son 71e anniversaire. En raison de cette restriction, 8.000 donneurs devront cesser de le faire dans les années à venir. La ministre Maggie De Block modifie cette situation en abolissant définitivement l’âge maximum.

L’âge maximum pour donner du sang, du plasma ou des plaquettes a augmenté par le passé dans notre pays, mais il n’existe aucune base scientifique pour maintenir cette limite. En vertu de la réglementation actuelle, vous pouvez devenir donneur jusqu’à votre 66e anniversaire et continuer à donner jusqu’à la veille de votre 71e anniversaire, à condition que le dernier don n’ait pas été fait il y a plus de trois ans. Par conséquent, 8.000 donneurs connus devraient cesser de donner du sang au cours des cinq prochaines années. La ministre De Block veut changer cela.

Maggie De Block, ministre de la Santé publique :  » Grâce à cette mesure, nous renforçons les réserves de sang afin de sauver des vies. »

Le Conseil des ministres a approuvé un projet de loi à cette fin le vendredi 1er juin 2018. La nouvelle réglementation supprime la limite d’âge maximale de 71 ans. Toute personne ayant atteint l’âge de 71 ans pourra donc continuer à donner du sang dès l’automne 2018, à condition qu’elle ait donné du sang pour la première fois avant son 66e anniversaire et que le dernier don ne remonte pas à plus de 3 ans.

Au Royaume-Uni, aux États-Unis et au Canada, cette limite d’âge a été abolie depuis longtemps. Au Canada, environ 1,5 % des dons proviennent de donneurs âgés de plus de 70 ans. 

La ministre De Block : « Le médecin de contrôle de la Croix-Rouge jugera si le donneur est apte au don ». « L’état de santé individuel du donneur est essentiel pour déterminer s’il est en mesure de donner du sang en toute sécurité.

Bonne nouvelle pour des donneurs comme Pierre (71) de Hoeilaart en Brabant flamand. L’homme donne du sang depuis 1975, mais à cause de la réglementation en vigueur, il a dû arrêter cette année : « J’ai vraiment aimé faire cela et j’y ai vu un geste positif où je pouvais aider les autres », dit Pierre. Entre-temps, il a donné du sang 127 fois, soit un total d’environ 57 litres. Pierre est satisfait de pouvoir faire un nouveau don cet automne.

La Croix-Rouge réagit positivement

« Grâce à cette mesure, nous nous attendons à une augmentation du nombre de dons annuels. Ce  sont en effet souvent des donneurs très fidèles qui donnent du sang plusieurs fois par an »

En 2011, la limite d’âge pour les donneurs de sang connus – c’est-à-dire les personnes qui ont déjà donné du sang – est passée de 66 à 71 ans. Cette modification de la loi s’est traduite par plus de 20.000 dons supplémentaires par an