Votre docteur vous prescrira bientôt une application ?

Geplaatst op 23 septembre, 2019 om 15:01

Des applications pour faire régime, du sport ou mesurer sa tension : il existe déjà des milliers d’applications médicales. Comment s’y retrouver dans cette jungle d’applications ? Pourra-t-on obtenir une application sur prescription ?

Nous sommes convaincus depuis bien longtemps de l’utilité des applications médicales. Pour savoir quels sont la plus-value et les défis des appli santé, nous avons lancé, l’an dernier, un certain nombre de projets pilotes. Voici ce qu’il en ressort.

Récapitulatif des avantages

  • Grâce au suivi à distance, le patient se sent plus en sécurité et mieux soutenu.
  • Certains déplacements vers l’hôpital deviennent superflus du fait que par exemple il est possible de mesurer son rythme cardiaque grâce à une app.
  • Le prestataire de soins dispose d’une image plus fiable de votre état de santé. Plutôt qu’un instantané de le situation, la surveillance est continue. Ce qui permet de diminuer le nombre de complications parce que le prestataire de soins peut intervenir plus rapidement.
  • En tant que patient, vous « subissez » moins vos soins : vous vous sentez en effet davantage impliqué dans votre traitement.

Raisons suffisantes donc pour accueillir avec enthousiasme les applications médicales. Toutefois, il existe un certain nombre de défis.  Ainsi, nous devons veiller à leur facilité d’utilisation et à leur compatibilité avec les systèmes utilisés par nos médecins, infirmiers et hôpitaux. Il est également recommandé de considérer une application comme un complément aux soins prodigués par votre prestataire de soins et non pas comme un outil permettant de le remplacer.

Quelles applications seront remboursées ?

Pour l’heure, il n’y a pas encore de remboursement prévu pour des applications. Et dans le futur, une application de ce type ne sera de toute façon pas remboursée comme un produit « ordinaire ». L’objectif est que vous, en tant que patient, vous ne deviez pas acheter l’application et ensuite remettre la preuve d’achat à votre mutuelle.

Notre vision des choses est qu’une application fasse toujours partie du paquet de soins du patient. L’objectif est que le médecin, l’infirmier ou tout autre prestataire de soins vous « fournisse » cette application en tant que partie intégrante des soins. De cette façon, vous ne devrez pas payer séparément pour l’obtenir. Ainsi, vous pourriez par exemple recevoir un code QR qui vous permettra de télécharger l’application gratuitement.

A ce stade, nous sommes en discussion avec toutes les parties concernées pour régler le financement des applications. En tout état de cause, il n’est pas réaliste de financer toutes les applications de santé. Les applications que nous rembourserons devront avoir prouvé leur impact économico-sanitaire. Elles devront par exemple permettre de faire diminuer le nombre d’admissions de patients souffrant d’affections chroniques.

Pour quand pouvons-nous attendre le remboursement ?

L’objectif est que les premières applications soient financées encore cette année. Parmi celles-ci, il y aura une application pour mesurer les troubles du rythme cardiaque. A terme, celle-ci remplacera les technologies plus anciennes telle que le holter (appareil pour suivre le rythme cardiaque) par exemple.

Vous souhaitez en savoir plus sur les applications médicales ? Toutes les infos ainsi qu’un certain nombre d’appli santé déjà approuvées sont disponibles sur www.masanté. Vous y trouverez entre autres une application destinée à détecter les troubles du rythme cardiaque, une autre consacrée à la revalidation pour les patients qui ont subi une opération au genou et/ou à la hanche, une application pour améliorer le suivi des patients atteints d’un cancer durant leur traitement de chimiothérapie et une application pour les personnes présentant des troubles du sommeil ou respiratoires.

Dans les prochains mois et années, la plateforme continuera à être développée pour devenir un véritable guide dans l’offre colossale des applications de santé.